Extrait du livre "Porsche 906" de Jürgen BARTH & Ulrich TRISPEL
Extrait du livre "Porsche 906" de Jürgen BARTH & Ulrich TRISPEL
Extrait du livre "Porsche 906" de Jürgen BARTH & Ulrich TRISPEL

Redonner vie au passé : Porsche 906 (ou “Carrera 6”)10 décembre 2018

Depuis 1997, passion et compétition font partie de nos gênes et nous ont permis d’acquérir une solide expérience dans l’entretien, la réparation et la restauration de vos Porsche. Animés par l’envie de toujours aller plus loin et de relever de nouveaux challenges, nous avons à cœur de nous lancer des défis. Et en voici un de taille que nous avons choisi de réaliser avec la reconstruction de cette 906 (ou “Carrera 6”) dont la vie aurait dû s’arrêter en 2003, après un triste épisode sur le circuit de Dijon-Prenois lors du célèbre Tour Auto.

Dans l’histoire des Porsche de compétition, la 906, qui n’a été produite qu’à 65 exemplaires en 1966, succède à la splendide 904. Pour Ferndinand PIËCH qui dirige le projet, le cahier des charges est le suivant : concevoir une voiture de course, homologuée pour la route et pour le règlement FIA Groupe 4 de l’époque, ainsi que pour le Groupe 6 en classe “prototype”. L’auto doit être plus performante que sa devancière tout en permettant d’écouler le reliquat de pièces de 904 en stock à l’usine, ce qui explique certains points communs entre les deux voitures, notamment le freinage ou encore les roues.
La carrosserie est entièrement en fibre de verre et repose sur un châssis tubulaire. La liaison au sol est confiée à un triangle et des jambes de poussée à l’arrière et à des triangles superposés à l’avant. Derrière les jantes de 15 pouces à cinq trous, le freinage est assuré par quatre disques en acier via un double circuit ATE.

Les performances sont ainsi, pour l’époque, de premier ordre (notamment une vitesse de pointe de plus de 275km/h dans les Hunaudières, ce qui n’est pas rien compte tenu de la faible cylindrée et du niveau de puissance qui en découle) et les résultats en course de la voiture démontrent vite tout son potentiel. Elle s’adjuge la victoire de catégorie (Prototypes moins de 2L) dès sa première participation aux 24 Heures de Daytona 1966 tout comme au 12 Heures de Sebring ou encore aux 1000kms de Monza. Cette compétitivité, la 906 la doit à son poids plume de 580 à 610kgs selon les versions (soit environ 100kgs de moins que la 904/6 qu’elle remplace) et à une aérodynamique validée après de vastes études en soufflerie.

Gageons donc que la 906 / Carrera 6 que nous vous dévoilons ici retrouvera toute sa superbe et ses performances après les longues journées que nous allons consacrer à sa reconstruction...


 

Toutes les actualités

RMS Theix Services devient SBA Vannes et RMS Racing10 octobre 2019

RMS THEIX SERVICES DEVIENT SBA VANNES ET RMS RACING   Vous êtes chaque semaine de plus en plus nombreuses et nombreux à nous solliciter et nous vous en remercions. Grâce à vous, grâce à
En savoir plus